Des aliments qui prennent soin de vous et même vous protègent de certaines pathologies ?

C’est possible ! Apprenez à les découvrir et les appréhender

Comment fonctionnent les alicaments?

Destinés à nous nous nourrir en nous apportant tous les éléments indispensables à faire marcher notre corps, certains aliments contiennent en plus des particularités qui les rendent particulièrement bons pour notre santé. Ces supers aliments permettent de vous protéger contre des pathologies comme le cholestérol, le diabète, par exemple et vous gardent en bonne santé.
Fruits d’études scientifiques et validés par l’AFSSA les alicaments ont une efficacité prouvée sur certains troubles et permettent protéger le corps dans le cadre notamment de pathologies chroniques comme l’hypertension artérielle, les troubles cardio-vasculaires ou encore troubles urinaires.

Leur potentiel est dû à la présence de certains éléments en quantité suffisantes :

  • Vitamines : A B9 C ou E présentes de manière naturelle dans plusieurs aliments et conseillées dans certains cas. La Vitamine E notamment permet de limiter les maladies cardio-vasculaires, retarde l’apparition de la DMLA et réduit aussi les risques de maladie de Parkinson.
  • Pré et probiotiques
  • Fibres alimentaires
  • Oméga 3
  • Les stérols qui aident à réduire le cholestérol
  • Certains minéraux comme le fer ou le calcium

Parce qu’ils recèlent un ou plusieurs éléments de cette liste, certains aliments se voient donc référencer comme alicaments. En général, une alimentation équilibrée permet d’intégrer naturellement ces supers-aliments dans votre quotidien. Toutefois, si vous n’avez pas l’habitude de varier les plaisirs ou si vous avez une pathologie particulière qui peut être aidée par la consommation d’un alicament, il va vous falloir vous y intéresser !

Découvrez quelques alicaments…

La liste des aliments aux supers pouvoirs est longue et non-exhaustive mais voici quelques aliments de base et leurs bienfaits pour vous aider au quotidien.
L’artichaut : il est excellent pour le foie et les reins en stimulant la régénération des cellules hépatiques et grâce à ses vertus diurétiques. C’est aussi un aliment riche en antioxydants qui joueraient sur les triglycérides.

Le curcuma : c’est l’épice miracle qui a des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes. Elle stimule la digestion. Elle aurait aussi une action de prévention contre certains cancers.

L’ail et l’oignon : antibactériens, antiseptiques, antibiotiques, amis des vaisseaux, ils sont conseillés pour différentes pathologies comme l’hypertension artérielle, les affections respiratoires, l’excès de cholestérol mais aussi les troubles urinaires, rhumatismes et même les mycoses !

Poissons riches en oméga 3 comme le thon, la sardine, le maquereau qui préservent le système cardio-vasculaire et le cerveau.

Les choux : ils ont des vertus antiinflammatoires, antianémiques, diurétiques, ils permettent aussi de faire baisser la glycémie. Le chou vert offre aussi du calcium en grande quantité. Autant de bienfaits pour le corps et ses petits troubles quotidiens.

Le raisin : grâce à ses polyphénols notamment il agit sur plusieurs pathologies et organes comme le mauvais cholestérol, la rétention d’eau, l’hypertension, l’anémie ou l’arthrite. Il est source de vitamines C, B1, B2 et B6, de fibres. Il joue aussi sur la mémoire et certaines maladies cardio-vasculaires.

La betterave : excellente pour le foie, la betterave agit aussi sur le transit intestinal.

Le soja : il offre un apport en vitamine E et diminue le mauvais cholestérol.

La tomate : Elle est source de vitamines, potassium, phosphore, calcium et magnésium. Elle agit sur la prévention de la formation des caillots sanguins, favorise l’élimination des toxines et joue sur le mauvais cholestérol.

Le céleri : il a des vertus antiseptiques et antirhumatismales. Il protège des cystites, de la goutte, des infections urinaires, de l’hypertension et l’arthrite.

Le persil : il protège les reins, la vessie et la prostate.

Attention aux excès

Si les alicaments présentent de nombreux bénéfices, il n’est pas nécessaire de les surconsommer non plus. Pris en excès, ils peuvent même devenir nocifs.

L’excès de fer : peut aller jusqu’à entraîner une pathologie nommée hémosidérose.

L’excès de vitamine B9 : peut provoquer un état d’irritabilité ou d’insomnie.

L’excès de calcium : peut diminuer l’efficacité de certains médicaments.

L’excès de vitamine D : chez l’adulte il peut mener à une perte d’appétit et même des nausées ou une polyurie (trouble urinaire).

Comme pour tout aliment, il suffit de les consommer en quantité raisonnable et dans le cadre d’une alimentation variée et riche.